UK | L’INDUSTRIE MUSICALE BRITANNIQUE A RAPPORTÉ PLUS DE 4 MILLIARDS DE LIVRES EN 2016 MAIS LA PEUR DES RISQUES LIÉS AU BREXIT APPARAÎT

Selon le dernier rapport de UK Music, la contribution de l’industrie musicale à l’économie britannique a progressé de 6 % l’année dernière pour atteindre plus de 4,4 milliards de livres de valeur ajoutée brute. Au sein de cela, les revenus de l’industrie de la musique live ont dépassé un milliard de livres pour la première fois en 2016, augmentant ainsi de 14 % par rapport à l’année 2015 qui avait été un peu moins productive. Les droits d’auteur ont, quant à eux, généré plus d’1,1 milliard de livres mais ce sont les créateurs (artistes, musiciens, compositeurs,…) qui apportent la plus grosse contribution à l’économie du pays avec deux milliards de livres. Le nombre de création d’emplois dans l’industrie musicale est également encourageant, notamment le secteur de la musique live qui a connu une augmentation de 13 % en 2016.

Toujours selon le même rapport, ces chiffres exceptionnels sont néanmoins menacés par la future sortie de l’Union Européenne du Royaume-Uni. En effet, plus de 50 % des professionnels redoutent les effets négatifs que pourrait avoir le Brexit, notamment pour la survie des petites salles ainsi que pour les tournées internationales des artistes britanniques. Le marché musical britannique doit par ailleurs se confronter à un autre problème grandissant : la part dérisoire de redevances versées par YouTube aux artistes. En effet, la plateforme d’écoute la plus populaire du monde paye aux artistes un montant beaucoup plus faible que Spotify par exemple et, selon le UK Music, entretient une « culture du déni » qui ne permet pas aux artistes de bénéficier pleinement des ressources qui leur sont dues.

0